Pérennité et développement de la filière Cassis en Bourgogne

Projet porté par l'Association Les Acteurs du Cassis

En Bourgogne, 80 producteurs produisent en moyenne 1500 tonnes de cassis chaque année et les liquoristes plus de 16 millions de litres de Crème de Cassis. Emblématique de la région, la variété Noir de Bourgogne, cultivée pour ses fruits et ses bourgeons, représente près de 70 % des surfaces de cassis cultivées en Bourgogne. Elle est reconnue pour ses qualités organoleptiques et est indispensable à l’élaboration de la crème de Cassis des deux indications géographiques régionales : Cassis de Dijon et Cassis de Bourgogne.

Cependant, la production de cassis fruit Noir de Bourgogne donne des rendements hétérogènes de par sa faible fertilité, sa sensibilité aux stress biotiques (cochenille, oïdium, anthracnose) et abiotiques (gelées printanières). Ces faiblesses, associées au changement climatique et au fort développement des populations de cochenilles ces dernières années, suscitent beaucoup d’inquiétudes. Au cours des 9 dernières années, la Bourgogne a enregistré 7 années avec un rendement moyen inférieur ou égal au seuil de rentabilité espéré.

 

Le projet d’émergence de groupe opérationnel, initié en 2016 par les acteurs de la filière (producteurs et transformateurs), a abouti à la création d’une association interprofessionnelle forte et unie qui porte aujourd’hui le projet de pérennité et développement de la filière Cassis en Bourgogne. Cette association, les Acteurs du Cassis, s’est entourée de plusieurs partenaires techniques et scientifiques afin de trouver ensemble des solutions concrètes aux difficultés rencontrées.

Des actions agroécologiques et de protections sanitaires des vergers constituent ainsi le 1er levier permettant d’apporter des solutions immédiates pour stabiliser les rendements. A long terme, l’amélioration de la variété Noir de Bourgogne par des travaux de sélection variétale fait l’unanimité et est identifiée comme une solution prometteuse

 

Ce programme d’actions piloté par les acteurs de la filière régionale répond donc à une nécessité d’adaptation immédiate de la production et d’innovation selon les principes de l’agroécologie face aux aléas climatiques et sanitaires, tout en préparant l’avenir de la filière.